• Marie-Claude Déry

Jour 4, l'inflammation

Dernière mise à jour : 1 févr.




Aujourd’hui, abordons un immense sujet, L’INFLAMMATION.


Je sais que ça touche beaucoup de monde... je suis chiro quand même! Je connais la vie de quelques participants au défi Février en santé!


Personnellement, j’ai l’impression que les conditions inflammatoires font partie d’une grande famille difficile à gérer et pour laquelle il y a peu d’option médicale, outre les fortes médications.


Ne vous méprenez pas: je ne dis pas que tout le monde peut guérir de son diagnostic, quel qu’il soit, mais je crois qu’il y a une grande part qui peut être faite par le patient afin d’améliorer sa qualité de vie.

L’ALCOOL joue un rôle majeur dans la gestion des maladies inflammatoires chroniques. (Et même dans celui d’un simple mal de cou récurrent.)


Suivons le chemin de l’alcool que l’on boit: bouche, estomac, intestins.


En chemin, une partie entre « rapidos » dans le sang en traversant la muqueuse de la bouche, de l’œsophage et de l’estomac. Ensuite, une grande portion va directement dans vos intestins.


L’alcool sera dommageable entre autres par deux mécanismes:

  • Les dommages cellulaires directes

  • Le débalancement du microbiote...


Parlons de ce microbiote, mot à la mode en 2020... coudonc, c’est quoi ça vraiment?

Le microbiote, c’est la vie de billiards de micro-organismes qui habitent votre système digestif.


Et l’alcool, c’est comme un chien dans un jeu de quilles: ça dérange quelques individus!


Ce débalancement créera un surplus de grosses molécules (endotoxines, antigènes, bactéries...).


Ces vilaines molécules créeront non seulement une inflammation locale de l’organe, mais, encouragées encore une fois par l’alcool, elles vont se frayer un chemin au travers de vos parois intestinales pour se ramasser dans votre sang et dans votre système lymphatique. C’est ce que l’on appelle un intestin perméable (Leaky gut Syndrome).


C’EST HORRIBLE cette histoire !!! Mais c’est une histoire vraie!

  • Une fois dans le sang, il y aura stimulation d’une réaction inflammatoire aigue: AU SECOURS! DES INTRUS !!

  • Une fois dans le système lymphatique, elles voyageront à travers le monde (!), allant même jusque dans votre foie, votre cerveau, vos poumons, vos articulations... tous les tissus de votre corps seront en mode panique.

Vous et moi, on exagère un soir, le lendemain on a mal partout, sans parler de la déshydratation... mais en général, on va s'en remettre. Si on ne répète pas l'erreur trop souvent.


Mais chez certaines personnes avec des prédispositions génétiques, la modeste consommation d’alcool peut exacerber des processus inflammatoires qui sont déjà présents, ou tout simplement fragiles.


La liste des maladies inflammatoires chroniques est longue... en clinique, on voit des gens avec des douleurs musculaires récurrentes, blocage de dos, maux de cou, maux de tête.


Mais il y a aussi les gens qui souffrent d’une arthrite, de fibromyalgie, de la goutte, d’un système immunitaire faible, de maladie inflammatoire de l’intestin (Crohn, colite, diverticulite...), de maladie du système nerveux (Alzheimer, sclérose en plaques...), de maladies hépatiques (cirrhose, stéatose, hépatites...), de psoriasis et autres maladies de peau, sans parler de l’obésité (qui est un état inflammatoire chronique de tous les tissus), des maladies cardiaques et circulatoires, de la fatigue chronique, et de toutes autres maladies que j’oublie de mentionner.


Bien sûr, l’alcool n’est pas le seul responsable de tous ces maux, mais ajouté à un mode de vie déjà pas mal toxique (notre planète), c’est un verre qui fait déborder le vase!

  • De plus, chez beaucoup de ces patients, des médicaments sont prescrits. Tous les Anti-inflammatoires, couplés avec l’alcool, augmentent les chances de saignements et d’ulcères de l’estomac.

  • Le méthotrexate, le Leflunomide et le Tylenol, par exemple, augmentent les dommages au foie...


Je crois qu’il y a déjà beaucoup de choses qu’on ne peut pas contrôler dans notre santé. Peut-être que l’alcool est une des choses sur laquelle ON PEUT faire un gros effort. Juste garder en tête que la consommation doit être occasionnelle...


Étiez-vous assez réveillés ce matin pour tout ça?


Bon Jour 4 à vous tous!



7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout