• Marie-Claude Déry

Les travaux d'automne: attention aux menaces!




À chaque saison, ses blessures particulières! L’automne est une période unique pour les chiropraticiens puisque bien souvent, la météo joue des tours et oblige nos clients à faire tous leurs travaux à la hâte. Il en résulte des blessures qui auraient pu être facilement évitées. Voici 5 coupables dont vous devriez vous méfier!


Le froid

C’est bien connu, l’échauffement diminue les risques de blessures. Imaginez ce qu’il arrive à votre corps lorsque vous travaillez au froid, à faire des mouvements dont vous n’avez pas l’habitude. Et oui, c’est à ce moment précis que vous vous blessez. Pourtant, il est bien facile d’annuler ce risque en suivant deux conseils : habillez-vous chaudement et prenez 10 minutes au début de vos travaux pour marcher un peu, faire les tâches faciles qui ne nécessitent pas de forcer, de sorte que vous sentiez que votre température corporelle augmente un peu. Quand vous avez « un peu chaud », c’est le temps de passer aux choses sérieuses!


Le râteau

Le problème avec cet outil, c’est que vous le passez trop vite et avec de trop longs mouvements. Dès que le râteau s’éloigne de votre corps, il y a un effet de levier qui s’ajoute et, avec la posture en torsion que vous vous infligez et avec la vitesse à laquelle vous désirez ramasser les feuilles, vous avez tous les éléments pour obtenir une blessure à votre colonne vertébrale. Solutions : petits mouvements, près de vos pieds, sans vous presser, et changez le râteau de côté.


L’abri « Tempo »

Quelle belle invention, mais aussi quelle grande source de blessure. Transporter le plus de morceaux possible en un voyage, travailler à bout de bras, au froid, sans s’échauffer, tout y est! Les solutions ne sont pas magiques : transporter les longues pièces et monter la structure à deux, utiliser un escabeau et la changer souvent de place au lieu de s’étirer, prendre la brouette pour transporter les pesées, prendre son temps, s’échauffer avant. Avec ça, vous aimerez votre garage au lieu de le détester!


Sous la galerie

Cela vous semble étrange? Pourtant, la majeure partie des blessures de mes patients sont dues au fait qu’ils ont rangé des objets sous la galerie! Travailler penché, en torsion, à sortir les morceaux du garage, à tirer après l’ameublement d’extérieur, le BBQ, les pneus d’hiver et tout le reste! Souvent, on évite les mauvais gestes en travaillant à deux, en petit bonhomme, en faisant de petits mouvements, mais surtout, en travaillant lentement, sans mouvement brusque.



Corder le bois

Je n’apprends rien à personne, je vous mets seulement en garde! Le pire, c’est si vous cordez votre bois sans vous échauffer et sous la galerie! Blague à part, prenez-en donc moins à la fois. Et bougez vos pieds et votre corps au lieu d’utiliser seulement votre dos pour accomplir tous les mouvements de flexion-extension. Évitez aussi les épicondylites et les blessures aux épaules en prenant les plus grosses buches à deux mains.


En terminant, étalez vos tâches sur plusieurs jours et prenez votre temps. Nous savons tous comment bien travailler, il ne suffit que d’appliquer ces conseils.


Consultez dès qu’un doute de blessure est présent, cela évitera de retarder votre saison de sport hivernal.


Bons travaux!

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout