• Marie-Claude Déry

Se réveiller un doigt bloqué : Le syndrome du doigt gâchette

Dernière mise à jour : 23 mars 2021



Si vous ressentez depuis un certain temps un blocage d’un ou de plusieurs doigts lorsque vous fermez la main, que vous entendez et ressentez un « clic », vous avez sans doute ce que l’on appelle le syndrome du doigt gâchette, aussi connu sous l’appellation de « trigger finger » en anglais.


Vos mains bougent grâce à vos muscles qui s’attachent sur vos os par leurs tendons. Pour que ceux-ci restent bien en place sur vos doigts, ils doivent traverser des structures appelées gaines synoviales, jouant un rôle de tunnel dans lequel glisse le tendon. Dans le cas actuel, les longs tendons fléchisseurs de la main sont affectés et c’est pourquoi les symptômes apparaissent lorsque vous essayez de fermer la main ou après une période ou votre main est restée en flexion, comme la nuit.


Processus de blessure

Les gens qui ont un emploi où ils ont à tenir fermement des objets, à forcer régulièrement avec une bonne « grippe » de la main ou à faire des mouvements répétés avec les doigts en flexion sont à risque de développer une inflammation des tendons fléchisseurs de la main. C’est alors qu’un épaississement de la structure apparait et parfois même un nodule, rendant le glissement à travers la gaine synoviale plus difficile. À présent, vous pouvez ressentir une raideur à la fermeture et à l’ouverture des doigts. Si vous ressentez et entendez un clic, c’est un signe que le nodule qui s’est formé à la surface du tendon reste coincé à l’intérieur du tunnel. Bien souvent aussi, on assiste à un épaississement de la paroi de la gaine, ce qui diminue son diamètre et empire du même coup les symptômes.


Soyez à l’écoute

Le premier symptôme d’un doigt gâchette est l’apparition de douleur à la base des doigts. À ce moment précoce, le repos, la glace, l’arrêt temporaire du mouvement, des étirements et le port d’une attelle peuvent régler la formation du problème. Par contre, les gens consultent habituellement lorsqu’il y a présence d’un nodule et que le doigt reste coincé en position fermée.


Traitement

Outre le repos et l’arrêt temporaire du mouvement fautif, il est nécessaire de redonner la mobilité complète au doigt. Nous devrons réhabiliter le tendon à l’aide de diverses techniques de tissus mous visant à rétablir l’organisation des fibres du tendon. En général, nous obtenons d’excellents résultats grâce aux techniques utilisées à notre clinique et l’amélioration se fera ressentir après quelques traitements. Dans certains cas, la prise d’anti-inflammatoires est requise. Dans les cas ne répondant pas à l’approche conservatrice, une chirurgie de la main peut être envisagée.


Si vous souffrez d’un « trigger finger », le plus tôt vous réagirez, le plus vite ce sera rétabli. Cette condition peut être extrêmement incommodante. Si vous laissez la situation empirer dans les stades de formation d’un nodule, le traitement sera plus long et les résultats plus lents. Ne tardez pas et contactez-moi pour plus d’informations!


8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout