• Marie-Claude Déry

Les douleurs crâniennes: plusieurs raisons d’avoir mal à la tête!



La douleur, peu importe sa provenance, met un frein à notre bien-être. Lorsqu’en plus elle provient de la tête, elle est non seulement intolérable, mais aussi inquiétante.


Les symptômes

Lorsque l’on parle de maux à la tête, il n’y a pas que les céphalées et les migraines. Les sensations peuvent être diffuses et difficiles à décrire. Je vous en propose quelques exemples :


  • Pressions à différents endroits de notre crâne : douleur frontale, derrière les yeux, au sommet du crâne.

  • Sensation qui suit un trajet précis, par exemple, douleur qui part du cou, contourne l’oreille et se rend à la tempe, ou bien qui part du haut du cou et se répercute à la base de l’occiput, derrière la tête.

  • Problèmes semblant provenir des sinus, mais ne réagissant pas aux traitements conventionnels.

  • Douleurs lancinantes au niveau des dents, mais qui restent sans explications suite à une visite chez le dentiste.

  • Névralgies de toutes sortes, que ce soit au visage ou au cuir chevelu.


Les coupables

Si vous vous sentez concernés par cette courte liste, sachez qu’il peut s’agir d’une dysfonction mécanique non diagnostiquée et pouvant être rapidement résolue. Vous pourriez avoir une subluxation vertébrale cervicale, qui est un dérangement articulaire pouvant être causé entre autres par une chute, un accident d’auto, une mauvaise posture ou un mouvement répété.


Les troubles musculaires de toutes sortes sont aussi des causes bien communes. Que ce soit dû à des muscles tendus ou spasmés, ou tout simplement à la présence de points gâchettes (« trigger point ») produisant de la douleur référée, ils miment à la perfection plusieurs problèmes physiques plus sérieux.


Les dysfonctions de la mâchoire, appelées troubles de l’articulation temporo-mandibulaire, sont aussi très répandues. Le stress, le bruxisme (grincement des dents la nuit), les accidents, l’arthrose et les tensions musculaires spécifiques à cette articulation peuvent nuire au mouvement normal très complexe de cette structure et ainsi produire des douleurs crâniennes chroniques.


Les solutions

Bien entendu, je vais vous conseiller de consulter un professionnel compétant. Si vous êtes d’abord allés consulter votre médecin et qu’aucun diagnostic majeur ne fut posé, il vous conseillera sans doute d’aller voir un chiropraticien ou un physiothérapeute. Il en est de même si votre dentiste ne trouve pas d’explication valable pour votre douleur aux dents ou si votre optométriste vous rassure sur votre douleur derrière l’œil. Quand on vous mentionne que le problème est d’ordre musculaire ou articulaire, c’est à ce moment qu’il faut se tourner vers une approche musculosquelettique telle la chiropratique.


Évidemment, plus vous attendrez, plus cela prendra de temps à traiter, alors ne tardez pas. D’autres approches peuvent aussi être bénéfiques, telle la massothérapie, l’acupuncture, la psychothérapie… tout dépendant de la cause.


Peu importe le siège d’une douleur, elle n’est jamais normale et indique toujours un problème sous-jacent.


Chaque professionnel de la santé est spécialisé dans son domaine respectif. Assurez-vous de vous faire référer au bon endroit afin de recouvrer rapidement le bien-être et la pleine fonction de votre corps.


Bon mois!


35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout