• Marie-Claude Déry

Jour 25, le foie

Dernière mise à jour : 11 mars 2021



Ne sentez-vous pas que tout est possible ?


Je vais parler d’un organe qui a été mentionné dans 19 des 24 autres publications: le FOIE.


On a beaucoup parlé des fonctions biochimiques dans lesquelles il est impliqué, mais nous n’avons pas encore discuté des dommages cellulaires directement commis à cet extraordinaire organe.


Vous le savez, votre foie est un chef d’orchestre:

  • Il filtre TOUT ce qui entre dans votre corps, toutes les toxines qui touchent à votre peau!

  • Il est impliqué dans plusieurs processus digestifs,

  • Il joue un grand rôle dans la régulation du glucose sanguin et du cholestérol,

  • Il aide à combattre les maladies et les infections (il détecte, capture, et se débarrasse des bactéries, des virus et des macromolécules indésirables).

Moi le foie, je le prendrais dans mon équipe, n’importe quand!


Mais le foie, c’est comme l’ami qui encaisse tout ce qui lui arrive, sans jamais se plaindre. Il encaisse, encaisse, et un jour, rien ne va plus... à ce moment, c’est un désastre.

Le foie fonctionnera presque normalement jusqu’à ce que 80% de ses cellules soient endommagées.


Cette année, on vous demande d’être résilient pendant la pandémie?

SOYEZ UN FOIE!


Chaque fois que vous buvez de l’alcool, certaines cellules meurent. Par contre, il a une capacité grandiose à se regénérer, ben mieux que la queue de mon geyko qui repousse depuis 4 ans!


Parlons des stades de la maladie hépatique alcoolique:


Le foie gras, ou stéatose:

  • Cette condition arrive chez 90% des gens qui boivent trop, et cela apparaît généralement dans la trentaine. La stéatose peut même être crée chez quelqu’un qui consomme une grande quantité d’alcool en peu de temps. Il s’agit de la création de cellules graisseuses dans l’organe.

  • Il n’y a aucun symptôme!

  • Quand on le découvre fortuitement chez un sujet, c’est comme un gros WARNING!

  • S’il y a arrêt de consommation au stade de stéatose, APRÈS 2 SEMAINES, le foie sera redevenu à la normale.

Wow! Imaginez notre foie après 25 jours.


L’hépatite alcoolique (rien à voir avec les hépatites de voyage... quoi que dans un tout inclus, ça peut arriver avec les abus!!!) :

  • Elle se développe chez 10-35% des cas de foie gras. C’est encore une fois relié à une grande consommation d’alcool, mais sur une longue période.

  • C’est souvent le premier symptôme qu’une personne puisse ressentir (il était temps...)

  • Peut se produire lors d’un épisode de « binge drinking » (Voir jour 14), qui consiste à boire plus de 4 consommations en un seul soir...

  • Si la personne arrête complètement et définitivement de consommer de l’alcool, cet état sera réversible. Mais on parle de beaucoup plus que 2 semaines...

  • Il est possible de souffrir d’une hépatite alcoolique sévère, et certaines personnes en meurent.

La cirrhose du foie:

  • Se produit dans 10-20% des cas d’hépatite alcoolique. À ce stade, des cellules sont endommagées de façon permanente, devenant des tissus fibrosés.

  • Ces tissus ne joueront plus aucune fonction hépatique

  • Ce qui est impressionnant, c’est que même à ce stade, les gens n’ont pas de symptômes tant que ça On repassera pour les avertissements...

  • Ce stade est IRRÉVERSIBLE, mais l’abstinence permanente permet l’arrêt du développement des dommages, ce qui augmente l’espérance de vie.

  • Une personne qui reçoit un diagnostic de cirrhose et qui continue de boire, a une espérance de vie de maximum 5 ans.

Les signes de la cirrhose sont:

  • Jaunisse, perte d’appétit, fatigue chronique, douleur et tension à l’abdomen ainsi qu’un foie plus volumineux à la palpation.

Les complications sont:

  • Saignements internes, accumulation de toxines au cerveau, dommages aux reins, liquide dans l’abdomen, risque d’infection, cancer du foie...

  • Le taux de mortalité par la cirrhose du foie au Québec était de 4,6% en 2007... C’est énorme

Évidemment, il y existe des facteurs de risques à tout ça:

  • Plus élevé chez les gens qui boivent depuis plus de 8 ans

  • Plus élevé chez les femmes, puisque nous avons une moins grande capacité à métaboliser l’alcool,

  • Les personnes obèses ont plus de risques de souffrir d’une maladie hépatique alcoolique,

  • Les personnes qui ont une incidence familiale de maladie hépatique alcoolique. (Ils ont probablement un gène défaillant à métaboliser l’alcool)

Les hommes qui boivent beaucoup voient souvent des caractéristiques féminines apparaître:

  • Peau plus lisse

  • Apparition de seins

  • Changements dans la pilosité

  • Diminution du volume des testicules..

La dominance en œstrogènes, ça vous rappelle quelque chose? Jour 16...


Aussi, ce n’est pas le TYPE d’alcool qui affecte les maladies hépatiques alcooliques, mais bien la QUANTITÉ:
  • 12 oz de bière à 5%

  • 5oz de vin à 12%

  • 1 1/2 oz de spiritueux... Ils auront tous le même effet sur votre foie, que vous les buviez tels quels ou dilués!

À cela s’ajoute les médicaments que vous consommez et qui surchargent votre foie:

  • Tylenol et autre anti-douleur

  • antibiotiques

  • antidépresseurs

  • antihistaminiques

  • barbituriques

  • benzodiazépine

  • relaxants musculaires

  • anti-inflammatoire (Advil aussi!)

  • Tout cela, combiné à l’alcool, endommage grandement votre foie.

J’ai été très surprise de lire que chez la population de 12 ans et plus, 10,7% consomment de l’alcool quotidiennement...

Un peu étrange qu’on débute la statistique à 12 ans.


Le mieux à faire lors de votre prochain bilan de santé, dites à votre médecin que vous avez bu un peu plus d’alcool pendant la pandémie. Il peut prescrire les prises de sang appropriées et même prescrire des tests physiques au besoin (échographie...). Mieux vaut connaître l’état de votre foie plus tôt que trop tard!


Bon jeudi, votre 4e sans alcool, vous êtes full bons!


Moi je vais célébrer mon jour 46 sans alcool en pressant un citron dans mon eau gazéifiée, à votre santé!

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout