• Marie-Claude Déry

Jour 18, la thyroïde



La vie est belle? Pas de 5 à 7 ce soir et on est jeudi... ça vous va? C’est votre 3e jeudi à jeun!


Puisque vous devenez des pros des hormones, que le terme « axe hypothalamus-hypophyse-... » vous dit quelque chose, allons-y avec l’axe « hypothalamus-hypophyse-THYROÏDIENNE »!


Vous avez deviné: nous parlons ce matin de glande THYROÏDE !


Cette glande est responsable de la régulation de toutes les cellules de votre corps.


La thyroïde, c’est votre thermostat! C’est comme une maman dans votre corps, elle n’est pas parfaite, mais elle s’arrange pour que tout fonctionne dans la maison!!!

  • Habituellement, un manque de T4 (thyroxine) et de T3 (triiodothyronine), hormones thyroïdiennes dans votre sang, envoie un message à votre hypothalamus de produire de la TRH (thyrotropin-releasing hormone).

  • La TRH dira à votre hypophyse de produire de la TSH (thyroid-stimulating hormone).

  • La TSH dira à votre glande thyroïde de fabriquer plus de T3 et T4. - Votre FOIE aussi participe au travail: il convertit, grâce à une enzyme, la T4 sanguine en T3.

  • Quand il y a suffisamment de T3 et T4 dans le sang, cela inhibe l’hypothalamus qui arrête de produire de la TRH, donc le tout est en équilibre. On appelle cela un cycle d’auto-régulation.

L’ALCOOL, parce que c’est une toxine qui détruit les cellules de la glande thyroïde, diminue par le fait même la T3, la T4 et la TSH sanguine. L’alcool fait aussi diminuer le volume de la glande thyroïde chez les consommateurs à long terme.

Quels sont les symptômes de l’hypothyroïdie en général?

  • Troubles de l’humeur,

  • Fatigue chronique,

  • Intolérance au froid,

  • Constipation et lenteur digestive,

  • Peau sèche,

  • Prise de poids,

  • Visage bouffi,

  • Congestion,

  • Faiblesse musculaire, douleur musculaire, tensions musculaires,

  • Cholestérol élevé,

  • Douleurs articulaires, rigidité, enflure,

  • Cycles menstruels irréguliers, règles abondantes...

  • Cheveux cassants,

  • Baisse du rythme cardiaque,

  • Dépression,

  • Trouble de la mémoire,

  • Peut avoir présence d’un goître (élargissement de la glande Thyroïde).

Les gens qui souffrent d’hypothyroïdie sont souvent traités avec du Synthroid (levothyroxine).


Il y a plusieurs causent d’hypothyroïdie:

  • Auto-immune,

  • Traitements pour hyperthyroïdie,

  • Traitement par radiation,

  • Chirurgie de la glande thyroïde,

  • Trop d’iode dans l’alimentation,

  • Certaines médications.

Et maintenant, vous savez que la consommation d’alcool est toxique pour votre glande.

La bonne nouvelle est que les troubles thyroïdiens associés avec la consommation d’alcool s’améliorent en général lors de l’arrêt de consommation.


Puisque l’alcool affecte le foie, les femmes pourront aussi avoir une dominance en œstrogène (voir Jour 16). L’accumulation des métabolites de l’œstrogène dans les différents tissus de votre corps cause un stress énorme aux différents systèmes.

Ce stress entraine non-seulement une élévation du cortisol (Jour 17), par l’axe hypothalamus-hypophyse-surrénale, il y aura aussi altération de l’axe hypothalamus-hypophyse-thyroïde!

Tout ce qui cause du stress au corps est... STRESSANT! Et du stress, c’est du stress! Chimiquement dans le cerveau, c’est du stress! (Je vais engager Pierre-Yves Roy-Desmarais pour composer une « toune » là-dessus! )


Et vous vous souvenez de l’intestin perméable (leaky gut syndrome) du « Jour 4 », avec l’inflammation chronique? L’alcool dérangeait le microbiote et causait des dommages à la membrane de l’intestin, laissant passer toutes sortes de molécules indésirables vers notre sang... souvenez-vous que ces molécules étaient la cause de plusieurs conditions auto-immunes, dont l’hypothyroïdie (dans certains cas).


Vous voyez, tout est relié!


C’est pour ça que dans les différentes conditions, les mêmes symptômes se répètent.

Ça commence à faire quelques conditions qui s’empirent en buvant... et bizarrement dans les derniers jours, c’est toujours des conditions qui nous donnent envie de boire! Hi la la...


Je sais... ce n’est pas facile... de se regarder dans le miroir et de se dire: y’a vraiment beaucoup de choses que je peux essayer pour améliorer ma santé.

La solution ne s’achète pas toujours à la pharmacie...


Bonne réflexion! Et, en passant, ayez de l’empathie envers vous-même. Le chemin de la guérison est toujours long!

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout