• Marie-Claude Déry

Chronique #4 (1ere partie), les édulcorants



Cette chronique sera en 2 parties, pour en faciliter la lecture!


Je vous avais promis de vous revenir sur les ÉDULCORANTS, ou agents sucrants naturels ou artificiels, qui sont à indice glycémique bas et qui contiennent très peu de calorie.


Dans le domaine des édulcorants, la phrase « If you dont know, don’t go » (si vous ne connaissez pas les effets, n’en prenez pas!) s’applique dans une grande proportion des cas! Surtout lorsqu’il s’agit d’édulcorants synthétiques…


Soit dit en passant, la définition du mot édulcorant (mot que je trouve très laid...) est: "Se dit d’une substance qui édulcore".


Mais encore?


Le synonyme est "agent adoucissant".


Au sens strict du terme, les édulcorants sont des produits capables de donner une saveur sucrée.

Ces produits sont ajoutés dans les produits où il est inscrit « sans sucre », « léger », « sans sucre ajouté » ou « 0 calorie ». Souvent il y a une petite étoile à côté et c’est en lisant les ingrédients que l’on peut connaître l’édulcorant utilisé. Ils sont souvent recommandés pour les personnes diabétiques ou qui désirent perdre du poids.


La mise en garde à faire, est reliée au fait que paradoxalement, les édulcorants seraient liés au diabète de type 2, à la prise de poids due à une plus basse satiété, à la stimulation de l’appétit et au développement du goût pour le sucré.


Le cerveau humain répond au message « sucré » en demandant de manger plus. C’est à cause de la vilaine, mais oh! combien agréable dopamine, qui stimule le centre de la récompense. En nous procurant de la nourriture qui goûte sucrée, mais qui n’a aucune calorie, le cerveau aura encore plus envie de manger ou de boire du sucré! C’est un puits sans fond! Il devient frustré!


De plus, certaines recherches tentent présentement de prouver si le goût du sucré, SANS sa présence dans le sang, pouvait stimuler à lui seul l’insuline par son effet dans le cerveau.


C’est un peu comme si notre adrénaline montait puisque nous sentons une odeur de fumée dans le quartier, mais c’est loin de chez nous : cette adrénaline ne nous servira à rien!


Certaines études sur les animaux ont démontré que les édulcorants changent le microbiote, ce qui mène à une prise de poids et à une augmentation du glucose sanguin. Est-ce la même chose chez l’humain?


Aussi, les enfants ne devraient pas consommer de remplacement de sucre parce que l’on ne connait pas encore les effets à long terme sur le cerveau. Si vous leur donnez quelque chose de sucré, aussi bien que ce soit du vrai sucre, mais en petite quantité!


Je vais m’en tenir à ceci pour aujourd’hui. Dans la prochaine chronique, je poursuivrai avec la description des édulcorants de synthèse et des naturels, ainsi que des plus « nouveaux ». Donc, Aspartame, Sorbitol, Érythritol et Stevia, on se dit à bientôt!

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout