• Marie-Claude Déry

Avez-vous des problèmes à votre psoas?

Dernière mise à jour : 21 mars 2021

Ah! ce muscle maudit!

Mal de dos, de hanche, douleur à l’aine, mal qui descend à la jambe… Ces derniers ne sont que quelques-uns des symptômes pouvant laisser croire que votre muscle psoas a besoin d’un peu d’attention. Si je décide aujourd’hui d’écrire sur le sujet, c’est que ce muscle est bien souvent oublié dans le traitement et négligé dans la prévention.



Pso-quoi? Le muscle psoas est divisé en deux parties : le psoas majeur et le mineur, mais ce dernier est présent seulement chez la moitié de la population environ. Le psoas est souvent associé avec un autre muscle, soit le muscle iliaque, donc il est fréquent de lire le terme psoas-iliaque (ou ilio-psoas) lorsque vous faites des recherches sur le sujet.


Ces muscles sont des fléchisseurs de la hanche. Ils servent donc à rapprocher votre cuisse de votre bassin. Le psoas prend racine au niveau des vertèbres T12 et L1 à L5 pour aller s’attacher sur le petit trochanter de votre fémur. L’iliaque prend racine à l’intérieur de votre bassin et s’attache tout près du psoas sur le fémur.


De par son anatomie, le psoas entraine également une compression de la courbe lombaire. Si votre muscle est raide et raccourci, lorsque vous êtes en position debout, il jouera le rôle de la corde d’un arc et augmentera votre lordose lombaire, entrainant du même coup des douleurs lombaires pouvant irradier vers le bas du ventre et dans la cuisse.


Qui est à risque? En général, les gens qui travaillent assis toute la journée ont des psoas-iliaques trop courts, donc trop raides. Il en va de même pour les sportifs tels les cyclistes, qui passent plusieurs heures en position de flexion. Outre les gens qui sont trop en flexion, je vois énormément de problèmes de psoas chez les skieurs de fond (surtout classique) et les coureurs, puisqu’ils alternent sans cesse entre flexion et étirement de ce muscle. De façon plus occasionnelle, vous pouvez aussi être endoloris à cette région après une journée de raquette où vous avez soulevé énormément de neige avec vos pieds, ce qui est moins habituel comme mouvement.


Ce qui améliore la situation Si vous gardez votre ceinture lombaire forte, donc tout ce qui est « core training » et proprioception, vous aiderez tous les muscles lombaires à travailler en équilibre. Donc, tous les exercices comme le ballon exerciseur, le Pilates, le yoga, mais aussi la planche abdominale et j’en passe, vous aideront à devenir plus stables.


La plupart des gens bénéficient d’étirements de cette région. Par exemple, lorsque vous êtes dans une posture de fente, la jambe arrière est en position pour étirer votre psoas.




Si vous connaissez les termes de yoga, le pigeon est excellent pour étirer à la fois les psoas et les fessiers, deux groupes qui en ont bien besoin.




Votre professionnel de la santé tel votre chiropraticien, physiothérapeute, massothérapeute, kinésithérapeute (et pourquoi pas un travail d’équipe?) pourra grandement vous aider selon son champ d’expertise. N’attendez plus et consultez!


Article aussi disponible ici : https://www.polycliniquedulac.com/psoas/

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout